Accueil Restauration Écologique Un nouveau restaurant durable et responsable arrive à Tours

Un nouveau restaurant durable et responsable arrive à Tours

520
0
Restaurant durable : une vache et cochon en herbe

Un projet fou et ambitieux sous le signe de l’écologie durable, c’est ce que nous propose Romain Thevenon.

En effet, ce chef passionné dans la restauration depuis plusieurs années, s’est lancé un défi de taille, celui de proposer un restaurant durable qui propose des recettes exceptionnelles.

Un mélange entre localité et originalité qui nous donne déjà l’eau à la bouche.

C’est un réel projet qui lui tient à cœur et qui prévoit de voir le jour à Tours pour la période estivale.

Lib’ RT: restaurant de développement durable

Le Chef Romain Thevenon nous propose la réalisation d’un restaurant respectueux de l’environnement et en phase avec ses principes écologiques.

Considéré comme une réelle promesse écologique, le restaurant durable Lib’RT permettra:

L’optimisation de son impact sur l’environnement

Il est indéniable que la prise de conscience de leur impact sur l’environnement a poussé un grand nombre d’associations, de chefs renommés ou pas et de label à lutter pour une modification radicale de la restauration.

C’est le cas pour notre Chef Thevenon qui espère éveiller les consciences sur l’importance de préserver l’environnement dans lequel nous vivons.

L’enjeu est de contrôler les effets directs et indirects, à court, moyen et long termes des produits utilisés pour son restaurant durable permettant ainsi d’impacter au minimum l’environnement.

Pour jouir d’une réputation de restaurant durable, il serait judicieux pour le Chef Thevenon de viser un label restaurant éco-responsable tel que le Label Ecolabel.

C’est un label publié en 2019 qui a pour objectif d’attribuer des notes aux établissements (comme pour le Guide Michelin) en prenant en compte le critère écologique.

Le sourcing de ses produits

Pour diminuer son impact environnemental, il est fondamental pour ce professionnel en restauration écologique de sourcer ses produits.

En effet, comme tout chef qui se respecte, le choix des produits sur la carte de son restaurant est fondamental. Que dire pour un restaurant durable?

C’est pourquoi, le chef Thevenon a pour objectif un choix pointilleux sur la provenance de ses produits en se fournissant chez des producteurs et agriculteurs biologiques.

Même si cela impose un choix restreint de menu, les produits auront l’avantage d’être saisonniers et goûteux en bouche.

D’ailleurs, tout le monde ou presque sait qu’une carte proposant peu de menus est un gage (en tout cas nous l’espérons) de fait-maison!

La lutte contre le gaspillage en tout genre

Le restaurant durable du Chef Thevenon est un engagement lancé pour la réduction de l’utilisation des ressources naturelles à savoir l’eau, l’énergie mais aussi les émissions de carbone.

Tout le projet de son restaurant durable tourne autour du respect de ces conditions environnementales.

Par ailleurs, la lutte contre le gaspillage passe aussi par un contrôle des denrées alimentaires utilisées à la préparation des repas et de leur emballage.

Chaque année, ces derniers pèsent lourd dans la balance des déchets de l’industrie agro-alimentaire.

C’est dans cet objectif que le premier label « Restaurant Engagé Anti-Gaspi » a été lancé par l’association Framheim.

Ce label cherche à mettre en avant les efforts des restaurateurs français en ce qui concerne la bataille contre le gaspillage alimentaire.

Une aventure gustative prometteuse

Outre le fait que ce projet de restaurant durable nous invite à bouleverser nos habitudes en termes de durabilité environnementale, il est surtout une découverte gustative qui propose un choix de recettes locales et singulières.

Son bagage professionnel est une réelle opportunité pour ses futurs clients de goûter à une cuisine que le Chef Thévenon Romain maîtrise à la perfection.

Son expérience dans l’hôtellerie haut de gamme mais aussi dans les collectivités en passant par le célèbre restaurant gastronomique du Château de Marçay, près de Chinon, lui confère un savoir-faire irréprochable et très enrichissant sur le plan gastronomique.

Il va de soi que l’arrivée de ce nouveau restaurant durable est attendue avec impatience par les tourangeaux et par tous les amoureux de la gastronomie.

Un financement participatif pour l’avancée de Lib’RT

En vue de créer son restaurant éco-responsable, le chef Thévenon Romain a chiffré son projet à 200 000 euros avec un apport suffisamment élevé pour donner confiance aux banques.

C’était sans compter sur l’arrivée de la crise pandémique qui a freiné l’engouement des banques pour ce projet de restaurant durable hors du commun et qui se sont réfractées.

Ainsi, l’ouverture du restaurant de ce jeune entrepreneur reste incertaine mais pas impossible.

Bien au contraire, c’est avec une confiance assurée qu’il a pris l’initiative de faire appel à un financement participatif pour donner un coup de boost financier à cette extraordinaire aventure.

Cet angevin d’origine s‘est donné comme objectif d’atteindre la somme de 10 000 euros pour cette aide participative en espérant débloquer rapidement la situation.

La cagnotte avance à grands pas puisqu’à la mi-avril, elle atteignait 6 500 euros. De quoi redonner de l’espoir à notre passionné de cuisine atypique.

De plus, l’emplacement initial prévu pour son restaurant durable lui a échappé, il lui faut donc trouver un nouvel endroit où accueillir son projet audacieux.

Ceci dit, la complexité de cette recherche ne devrait pas entraver sa motivation implacable pour son ébauche de restaurant durable à Tours.

Il ne reste plus qu’à lui souhaiter la réussite de ce concept de restaurant écologique où la durabilité environnementale a une place prépondérante.

Un espoir de réouverture des restaurants en demi teinte

Alors que la crise sanitaire touche de plein fouet le secteur de la restauration, l’optimisme de notre Chef Thevenon, quant à lui, reste intact.

À ce jour, les restaurants proposant des menus sur place restent toujours fermés et leur réouverture est encore incertaine.

Cependant, une réouverture progressive semble se profiler courant mi-mai selon l’allocution du Président de la République en date du 31 mars dernier.

Étant donné que le projet du Chef n’est pas encore établi du fait de l’emplacement encore indéfini.

Il devra se concentrer essentiellement sur la recherche d’un lieu pour son restaurant durable proposant une terrasse à ses clients s’il souhaite ouvrir cet été.

Quoi qu’il en soit, nous lui souhaitons la réussite dans ce projet plein de bon sens, en espérant par la même occasion qu’il ouvrira les portes en ce qui concerne le développement durable pour la restauration.

Article précédentLes meilleurs influenceurs Tiktok Food
Article suivantChristophe Aribert: portrait d’un chef étoilé engagé

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici