Accueil Gastronomie Le Pass sanitaire au restaurant débarque en France

Le Pass sanitaire au restaurant débarque en France

289
0
Un Pass sanitaire en papier sur une table de restaurant

Le Pass sanitaire au restaurant débarque en France

Le Pass sanitaire au restaurant ou autres est un sujet qui a suscité plusieurs débats sur son utilité en Europe et plus précisément en France.

L’Union Européenne veut en faire l’équivalent d’un passeport vaccinal facilitant le déplacement des personnes dans le vieux continent.

Chaque pays a adopté un paradigme sanitaire authentique qui correspond aux spécificités de la situation.

De ce fait, nous constatons un contraste entre les décisions des gouvernements à travers le monde. 
Pour le Pass sanitaire au restaurant ou autres, un désaccord total est toujours d’actualité entre les détracteurs et les défenseurs de ce dispositif.

Pass sanitaire en France : un projet de loi adopté

Le Pass sanitaire au restaurant ou autres entrera en vigueur le 9 juin en Hexagone.

En effet, le projet de loi a été adopté dans la nuit du 12 mai 2021 après un premier rejet.

Ce qui fait de cette démarche un projet controversé qui peine à trouver une unanimité au sein du parlement français.

Désormais l’utilisation du Pass sanitaire français n’est pas identique à celui des autres pays qui ont adopté ce processus. 

Le Pass sanitaire est exigé selon la nouvelle loi uniquement pour les rassemblements de plus de mille personnes. 

Le Pass sanitaire en France : c’est quoi ?

Le Pass sanitaire au restaurant ou autres en France permet l’accès aux lieux ou aux événements qui accueillent plus de 1000 personnes selon la définition du gouvernement français.

Outre les restaurants, il permet l’accès aux salles de sports, aux stades … dans d’autres pays qui ont adopté ce dispositif.

CoronoPass est une autre appellation de ce procédé sanitaire. 

Le Pass sanitaire au restaurant ou autres remplace trois documents essentiels :

  • le bulletin de vaccination 
  • le test PCR négatif récent 
  • le certificat de rétablissement (pour les anciens patients qui ont contracté le virus)

Du coup, il permettra de centraliser les trois justificatifs en un seul.

De même, le Pass sanitaire est une procédure pour faciliter la circulation entre les pays de l’Union Européenne pendant l’été 2021.

Désormais, il sera associé en France avec l’application Tous Anti Covid.

Le CoronoPass sera entièrement numérique via un QR code spécifique.

Exceptés les rassemblements de foule qui dépassent les 1000 personnes, le Pass sanitaire ne sera pas obligatoire pour les citoyens français.

Un concept importé d’ailleurs qui suscite les débats

Le succès du Pass sanitaire au restaurant ou autres dans les pays voisins de la France a accéléré son adoption dans l’Hexagone.

Le Danemark est devenu le premier pays de l’Union Européenne à officialiser le recours à ce dispositif.

Chez le coiffeur, pour aller au restaurant, dans un bar, le Pass sanitaire est la solution miracle qui permet un retour quasi normal à la vie.

En France, les détracteurs du CoronaPass se sont imposés à une application intégrale du processus sanitaire.

Les défenseurs du Pass sanitaire au restaurant ou autres

Le CoronaPass en France est pour ses défenseurs un mal nécessaire pour relancer l’économie nationale.

Ce dispositif freine la propagation de l’épidémie et permet aux vaccinés de retrouver une activité normale.

Les rebondissements de la crise sanitaire, les confinements et les restrictions multiples

étaient désastreuses pour les français.

À partir de ce constat, tous les protocoles sanitaires sont négociables pour ne plus revivre le même cauchemar.

Le covid-19 est une crise sans précédent dès les temps modernes.

Les conséquences les plus marquantes de ce malaise planétaire se sont fait sentir sur le plan économique et psychologique en particulier.

Les détracteurs du Pass sanitaire en France s’indignent

Les détracteurs du Pass sanitaire au restaurant ou autres dénoncent une violation des données personnelles.

D’autres polémiques sont notamment avancées sur la liberté de mouvement ou l’atteinte au secret médical.

Conçu initialement pour faciliter les déplacements sécurisés entre les pays européens, ce dispositif relève des questions d’ordre juridique sur son utilisation.

De son côté le gouvernement a précisé qu’aucune collecte de données ne sera faite.

Selon la même source, les données resteront chiffrées sur le téléphone des utilisateurs.

Aucun risque ainsi d’une mauvaise manipulation des informations.

Néanmoins, une partie des opposants est pour l’utilisation du CoronoPass pour une période déterminée.

Des appellations différentes pour le même concept

Le concept du Pass sanitaire au restaurant ou autres est déjà opérationnel dans plusieurs pays dans le monde mais avec des appellations variées. 

Le recours à la digitalisation est le seul point en commun entre tous les Pass sanitaires à travers la planète.

Désormais, la peur de la violation des données personnelles suscite la même polémique qu’en France.

Cependant, il fallait trouver une solution pour trier les gens à leur entrée dans les établissements publics.

Tous les gouvernements partagent l’angoisse d’une nouvelle volte face de la pandémie.

Aucun droit à l’erreur est donc tolérable.

La crise qui dure depuis plus d’un an a montré des défaillances de coordination entre les pays.

Un désordre dû à l’effet surprise de la crise et le manque de solutions avant l’invention du vaccin.

Une solution pour la restauration

Le projet de loi adopté n’impose pas le recours au Pass sanitaire au restaurant.

Cependant, d’autres pays ont essayé pour l’introduire dans le protocole sanitaire de la restauration conventionnelle ou la restauration d’entreprise.

En effet, les résultats semblent être encourageants dans des expériences similaires.

De ce fait, ce genre de solutions peut donner une stabilité nécessaire pour surmonter les répercussions terribles de la crise. 
En France, l’application du dispositif est plus compliquée à cause d’un flou juridique qui plane sur le Pass sanitaire au restaurant ou autres.

Comme les pertes de la restauration sont énormes, les professionnels du domaine veulent reprendre une activité normale dans les plus brefs délais.

Pour les voyages en dehors de l’Union Européenne

Le voyage culinaire au-delà des frontières européennes demeure compliqué pour les adeptes des longs trajets.

Seul le motif impérieux est toléré pour se permettre de franchir les frontières du continent.

C’est Mon Resto, toutes les informations de la planète Food

Cestmonresto.com est un blog culinaire conçu pour les passionnés du bon goût et pour les professionnels du métier. 

Retrouvez toutes les dernières actus de la restauration mondiale et dans l’Hexagone en particulier.

Article précédentChannel Manager Restaurant : la restauration à l’ère du digital
Article suivantRestauration digitale: un modèle à suivre

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici