Accueil Restauration Healthy Comment traduire le menu de son restaurant ?

Comment traduire le menu de son restaurant ?

591
0
menu de son restaurant

Vous êtes restaurateur ? 

Afin de développer vos ventes et gagner la confiance de potentiels clients, traduire le menu de son restaurant s’avère être une étape indispensable. En effet, lorsque des touristes s’arrêtent devant votre restaurant, ils pourraient être rebutés s’ils ne lisaient que votre carte en français. Ils ne comprendraient pas les plats et se tourneraient probablement vers un restaurant qui affiche une carte multilingue. 

La traduction de votre menu dans les principales langues du monde est donc une stratégie importante. Dans cet article, nous vous expliquons comment traduire son menu de restaurant afin de gagner des clients.

Dans quelles langues traduire le menu de son restaurant ?

C’est une bonne question qui mérite réflexion ! Avant d’envisager de traduire votre menu de restaurant, établissez la stratégie de votre projet. Si votre restaurant est situé en plein milieu d’une ville très touristique, traduire votre menu de restaurant dans plusieurs langues peut être une excellente idée. En revanche, si votre restaurant est situé dans une petite ville qui peut parfois accueillir certains étrangers, une traduction de votre carte en anglais suffira amplement.

Vous êtes dans un cœur touristique ? La traduction de votre carte de restaurant permettra de gagner de nombreux clients et d’accueillir plus de clients, charmés par cette délicate attention dès qu’ils liront votre carte devant votre restaurant. Pour établir les langues de traduction de votre menu, plusieurs options existent.

Renseignez-vous d’abord sur les langues les plus parlées au monde. Bien évidemment, l’anglais, l’espagnol et l’allemand font partie des incontournables. D’abord parce que la première est une langue universelle, puis parce que les deux autres sont très parlées et sont frontalières avec la nôtre. Il existe aussi certains autres cas. Par exemple, renseignez-vous auprès de la mairie ou de l’office de tourisme afin de savoir quelles sont les nationalités qui fréquentent le plus votre ville. Vous pourriez parfois avoir des surprises !

Demandez à l’office du tourisme dans quelles langues ils traduisent leurs supports touristiques et faites de même ! Parfois, lorsqu’une ville est jumelée avec une autre par exemple, des nationalités inattendues peuvent la fréquenter! Renseignez-vous donc sur les jumelages de votre ville et établissez une liste des langues de traduction de vos menus.

Trouver un traducteur de qualité

De nombreux prestataires proposent leurs services de traduction. La traduction étant un marché non réglementé, il faudra cependant s’assurer de la qualité du traducteur au préalable. Vous pouvez par exemple demander un test de traduction gratuit afin d’évaluer les qualités du traducteur. Trouvez une connaissance ou un ami qui pourra lire la traduction et s’assurer de sa qualité. En effet, il n’y aurait rien de pire que de proposer une carte multilingue dans votre menu qui contiennent des fautes !

Si vous souhaitez traduire votre menu en anglais, vous pouvez par exemple choisir un traducteur freelance qui habite dans votre ville. L’avantage : vous pouvez le rencontrer et donc établir une relation de confiance. Si vous souhaitez traduire vos menus dans plusieurs langues (les principales langues parlées dans le monde), collaborer avec une agence de traduction est probablement la meilleure solution. En effet, celle-ci pourra assurer la gestion globale de votre projet et vous fournir votre menu multilingue dans les langues de votre choix.

Intégrer la traduction sur son menu

Une fois que vous avez obtenu la traduction de votre menu de restaurant, il faudra procéder à l’intégration des traductions. Plusieurs solutions existent. 

Les traductions peuvent par exemple être intégrées directement sur le menu en français, sous le français. L’avantage : il n’y a qu’un seul et unique menu et tout le monde peut facilement comprendre vos plats. Cette solution a cependant un inconvénient ! En effet, si vous faites traduire vos menus dans 4 ou 5 langues, la lecture du menu sera incompréhensible si vos plats sont traduits en 5 lignes à chaque fois.

La meilleure solution est d’insérer la traduction en anglais sous votre carte en français. Si vous avez d’autres langues de traduction, nous vous conseillons alors de faire imprimer d’autres menus qui seront en deux langues : le français et la langue de traduction. En plus d’être plus digeste pour le lecteur, la carte sera compréhensible des touristes mais également des serveurs. Il sera alors plus simple de se repérer et de comprendre facilement le choix de vos clients étrangers. Vous n’aurez plus qu’à contacter votre imprimeur afin d’obtenir rapidement un menu multilingue !

Pour conclure

Traduire la carte de son restaurant est un geste anodin qui peut pourtant vous rapporter gros. C’est un argument qui jouera en faveur de votre restaurant et vous pourrez rapidement constater un réel engouement et un taux de fréquentation important de clientèle étrangère dans votre restaurant. À condition toutefois de réaliser une traduction de qualité par un prestataire reconnu.

Partez désormais à la conquête d’une nouvelle clientèle grâce à la traduction de vos supports de restaurant !

Article précédentCurry: la panoplie d’épices
Article suivantLe marketing d’influence pour les restaurants: Une stratégie gagnante

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici