Accueil Actualité Ouvrir un fast-food : quelles étapes à suivre ?

Ouvrir un fast-food : quelles étapes à suivre ?

38
0
Les étapes à suivre pour ouvrir un fast-food

Vous avez décidé d’ouvrir un fast-food ? En voilà un bon choix ! En effet, ce secteur connaît un véritable succès, et ses amateurs sont désormais nombreux. 

Le problème est que vous ne savez pas comment vous y prendre?  Que vous souhaitiez ouvrir une sandwicherie, une pizzeria ou une friterie, il vous faudra connaître les étapes à suivre pour pouvoir ouvrir un fast-food. Retrouvez dans ce guide tous les points à prendre en considération pour entamer ce projet.

Étape N°1 : définir le concept de votre fast-food

Snack à emporter, friterie ambulante, burgers ou hot dog à déguster sur place : les concepts de fast-food sont variés. Ainsi, vous devez déterminer votre propre formule, c’est à dire celle qui correspond le mieux à votre savoir-faire et à vos souhaits ( fast food américain, fast food halal, …).

Cependant, il faut noter que toutes les spécialités culinaires ne sont pas exploitables en version « fast-food », dont l’objectif premier est, à titre de rappel, de faire gagner du temps aux clients. Vous devez donc évaluer certains critères, tels que le temps de cuisson, l’éventualité de livraison, etc.

Étape 2 : étudier les tendances du marché

Une fois le concept de fast-food choisi, il est temps maintenant d’étudier les tendances du marché. L’étude de marché permet d’analyser les points qui pourraient valider ou remettre en question votre concept. Cette étape consiste principalement à consulter et étudier les statistiques du marché de la restauration en France en général. Il faut observer le nombre de créations de restaurants de fast-food dans une zone géographique bien déterminée, le chiffre d’affaires moyen réalisé par ces établissements et l’évolution de ce secteur sur plusieurs années.

Étape N°3 : choisir le local de votre fast-food

Une fois l’étude de marché réalisée, il convient de procéder au choix de l’emplacement de votre fast-food. La localisation de votre business est un facteur essentiel pour attirer les clients et réussir votre projet. 

De ce fait, il convient de prendre en considération certains éléments essentiels, tels que : la rue principale piétonne, la présence d’emplacements de stationnement à proximité du local, la présence de magasins ou de cinéma aux alentours, etc. 

Le local de votre business doit être attractif et conforme aux règles d’hygiène et de sécurité. Le choix d’un local adapté pourra vous éviter de réaliser de lourds travaux d’aménagement.

Etape N°4 : prévoir le budget dont vous avez besoin

Pour ouvrir un fast-food à Paris, il faut compter un budget de 35 000 euros au minimum. Toutefois, il faut tout d’abord établir la liste des dépenses à couvrir, telles que :  

  • Les frais d’immatriculation
  • Les factures d’eau, d’électricité, …
  • L’acquisition du matériel
  • Le salaire du personnel
  • Les frais d’assurances
  • Les coûts de marketing et de communication

On vous conseille de prévoir un budget assez suffisant pour pouvoir couvrir les dépenses imprévues.

Étape N° 5 : choisir votre statut juridique

Le statut juridique idéal est celui qui correspond le mieux à votre situation professionnelle, fiscale, familiale, patrimoniale, mais également au type de votre activité. Le mieux, pour faire le meilleur choix, est de demander conseil à un expert juridique. En effet, il y a l’embarras du choix quant aux statuts juridiques pour votre restaurant rapide. Vous pouvez opter pour une EURL ou bien une SASU. Ces statuts sont recommandés pour les établissements impliquant un seul associé. Quant à la SARL ou la SAS, ces statuts correspondent aux fast-foods ouverts par plusieurs associés.

Etape N°6 : établir le business plan

Le business plan de votre fast-food est un document de référence qui comprend les détails de votre projet. Ce document est nécessaire pour démontrer aux éventuels investisseurs ou banques, la chance de la réussite, et la potentielle rentabilité de votre business. Le plan de business doit donc répondre à diverses questions : les partenaires ou associés, le local, la présentation des produits et services proposés, le statut juridique, la stratégie commerciale du fast-food, l’étude détaillée du marché, etc.

Article précédentQuels sont les meilleurs guides gastronomiques ?
Article suivantRestaurant Healthy food à Paris : les meilleures adresses

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici